REGARDS EN COIN (46)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1. Alain Juppé : propositions pour l’emploi (2)
2. Le feuilleton qui continue
3. 60 000 promesses non-tenues
4. Toujours plus de travailleurs détachés
5. Dix millions de tonnes de nourriture gaspillées
6. L’Euro 2016 sous haute protection

 

 

1 Alain Juppé : propositions pour l’emploi (2)

« Réorienter l’épargne des Français vers le financement de nos entreprises »

FISCALITE

  • Donner de la clarté et de la visibilité à la politique fiscale
    • Conclure un contrat fiscal en début de mandat pour la durée du quinquennat sous la forme d’une loi de programmation votée à l’automne 2017 qui comprendra l’intégralité des mesures fiscales et leur calendrier sur 5 ans.
    • Dispositions fiscales strictement réservées aux lois de finances.
  • Augmenter le pouvoir d’achat des ménages
      • Relèvement du quotient familial à 2 500 euros par demi-part
      • Hausse des aides en faveur du travail à domicile
      • Allègement de charges pour les travailleurs indépendants
  • Supprimer l’ISF
  • Faire converger la taux de l’impôt sur les sociétés (qui peut atteindre 38% aujourd’hui) vers la moyenne européenne (22 %)
  • Alléger l’imposition des revenus de l’investissement
  • Encourager l’actionnariat salarié

 

 

(à suivre)

 

2► Le feuilleton qui continue

Avec l’accord de notre gouvernement, l’américain General Electric a racheté le français Alstom en novembre dernier. Le contrat prévoyait la préservation de notre souveraineté nucléaire et l’entretien des 58 turbines Arabelle d’Alstom qui font tourner nos centrales atomiques.

Aujourd’hui le patron de General Electric, Jeffrey Immelt, souhaite que le contrat soit modifié pour réduire sa responsabilité financière en cas d’incident, en pratiquant une « grève de la maintenance » (*). C’est ainsi que General Electric a suspendu, pendant quelques jours en février, le travail de ses équipes dans les centrales françaises, sans toutefois, semble-t-il, avoir des conséquences sur la sécurité des centrales…

General Electric a donné à EDF jusqu’à fin juin pour accepter ses nouvelles conditions.
Pour Jean-Bernard Lévy, « cette attitude est inacceptable ! ».

Inacceptable, et malhonnête…


(*) L’Obs-2691-02062016/14-CarolineMichel

 

360 000 promesses non-tenues

Le candidat Hollande avait promis 60 000 postes d’enseignants en plus…

Selon le dernier bilan chiffré (*)  que vient de publier l’Education Nationale, nos collèges et lycées peinent toujours à recruter. Et même si les admissions au concours externe ont progressé de 20% entre 2014 et 2015, 17% des postes d’enseignants restent toujours non pourvus.

Sur les 1055 postes n’ayant pas trouvé candidat en 2015, un tiers concerne les mathématiques, 20% des postes d’anglais sont restés vacants et de 15 à 20% des disciplines de l’enseignement professionnel demeurent déficitaires.

La promesse du candidat Hollande a du mal à être tenue…

 

(*) L’Obs-2691-02062016/22-FlorenceMalleron

 

4 Toujours plus de travailleurs détachés

 

En 2015, 286 025 travailleurs détachés ont été déclarés à l’administration française (*), soit une progression de 25% par rapport à l’année précédente.

Cela correspond à 10,7 millions de jours de temps de travail effectif, soit plus de 46 500 équivalents temps plein.
Avec 27% des déclarations, le BTP est le premier secteur concerné, devant l’intérim (25%) et l’industrie (16%).
Plus de 80% des salariés détachés sont des ouvriers et les zones frontalières concentrent 45% des déclarations.
La Pologne est le principal pays d’origine des salariés détachés en France, avec  46 816 travailleurs. Suivent le Portugal (44 456), l’Espagne (35 231) et la Roumanie (30 594).

En 2005, le nombre de travailleurs détachés était de 26 466…

(*) Source :CommissionNationaleDeLutteContreLeTracailIllégal-Idé

 

 

5 Dix millions de tonnes de nourriture gaspillées

 

Dix millions de tonnes de produits alimentaires, d’une valeur commerciale de 16 milliards d’euros, sont perdues ou gaspillées tous les ans en France (*), au moment de la consommation (33%), de la production (32%), de la transformation (21%) et de la distribution (14%).

Selon le rapport de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), un consommateur gaspille chez lui 29 kg de nourriture chaque année, soit « environ 34 g par repas et par convive ». En restauration collective et commerciale, les pertes et gaspillages sont « quatre fois plus importantes, avec 136 g par repas et par convive. Cela tend à montrer que ce sont davantage des contraintes qui conduisent aux pertes et gaspillages qu’un comportement « non responsable » », estime l’Agence.

C’est pour les fruits et légumes, et surtout les salades, que les pertes sont importantes à chaque étape, à cause de leur fragilité et des exigences des distributeurs et des consommateurs…

(*) NM-22052016-ADEME

 

 

6L’Euro 2016 sous haute protection


Vingt-quatre équipes, 51 matchs, qui se dérouleront dans 10 villes, des millions de supporters de foot attendus : la France accueille depuis le 10 juin et pendant un mois le championnat d’Europe des Nations…

L’organisation de cette compétition, menaces terroristes obligent, va mobiliser autour de 100 000 policiers, gendarmes, militaires, agents de sécurité et personnels de la protection civile.

  • 42 000 policiers
      • 25 000 policiers de la sécurité publique
      • 10 000 policiers de la Préfecture de Polie
      • 5 000 policiers de la police des frontières
      • 2 000 personnels des compagnies républicaines de sécurité
  • 30 000 gendarmes
      • 25 000 gendarmes de la gendarmerie départementale
      • 2 500 gendarmes mobiles
      • 1 500 réservistes
      • 600 gendarmes de la gendarmerie des transports aériens
      • 400 gendarmes des unités spécialisées
  • 13 000 agents de sécurité privée
  • 10 000 militaires de l’opération Sentinelle
  • 5 200 personnels de la Sécurité civile
      • 2 500 sapeurs-pompiers
      • 1 400 sapeurs-sauveteurs militaires de la Sécurité civile
      • 1 000 bénévoles des associations de secourisme
      • 300 démineurs

 

(*) L’Obs-2692-09062016/26-MinistèreDeL’Intérieur
Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.