REGARDS EN COIN (42)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1.
Le nucléaire : réactions
2.
La France va mieux, mais
3. La monnaie hélicoptère
4. La France, première destination mondiale
5. Dur dur le BigMac
6. A lire… « Quelques minutes de vérité »


  1. Le nucléaire : réactions

Suite à mon billet sur les centrales nucléaires en activité dans le monde, paru dans ma Newsletter de la semaine dernière, beaucoup de lecteurs m’ont demandé des précisions sur le potentiel destructeur du nucléaire.

Quelques infos (*), comme ça, sans entrer dans le détail…

Pour Tchernobyl, la zone de sûreté s’étend sur 4 300 kilomètres carrés et la région restera inhabitable au moins mille ans. Quant aux zones dites « faiblement contaminées », décrétées vivables, elles s’étendent sur 130 000 kilomètres carrés et touchent près de 7 millions d’habitants…

La fermeture d’une centrale est une affaire colossale. A Lubmin, au nord de la Baltique, près de 700 ingénieurs travaillent sans relâche au démantèlement du réacteur depuis 1990 ! Le budget est estimé à 4 milliards d’euros. Il faudra encore quarante ans avant que le site soit entièrement démantelé…

A Asse, en Allemagne, jusqu’en 1978, plus de 128 000 tonneaux de déchets radioactifs ont été stockés à 700 mètres sous terre, dans une ancienne mine de sel. Aujourd’hui, envahie par les eaux d’infiltration, la mine risque de s’effondrer, et il faut en extraire d’urgence les 120 000 tonneaux radioactifs emmurés hier…

(*) Challenges-474-21042016-RichardCannavo

  1. La France va mieux, mais

La France va mieux, mais moins bien que les autres.

  • De 2007 à 2015, les déficits publics (3,5% du PIB à la fin de 2015) sont restés constamment plus élevés que ceux de l’Allemagne, de la zone euro et de l’Union Européenne.

  • Les dépenses publiques (56,8% du PIB à la fin de 2015), déjà plus élevées en France depuis 2007, restent supérieures de plus de 10 points à celles de l’Allemagne (43,9%).

  • La dette publique (95,8% du PIB à la fin de 2015) s’éloigne de la moyenne européenne et plus particulièrement de celle de l’Allemagne (71,2%). De 1995 à 2007, les dettes publiques des deux pays pesaient le même poids.

  1. La monnaie hélicoptère

Le président de la Banque Centrale Européenne (BCE), Mario Draghi, a surpris tout le monde en trouvant les « travaux académiques intéressants » à propos de la « monnaie hélicoptère » (*). De quoi s’agit-il ?

Cette expression a été inventée par l’économiste Milton Friedman, en 1968 : un hélicoptère larguant des sacs de billets sur les villes pour relancer la consommation et lutter contre la déflation. Ce qui, bien entendu, n’a jamais eu lieu.

Mais aujourd’hui, l’idée est reprise, Ses partisans proposent que la BCE fasse un chèque de 175 euros à chaque citoyen, qui pourrait l’utiliser à sa guise.

Au-delà des difficultés techniques que cette mise en pratique peut poser, le système paraît inégalitaire (à moins de moduler le chèque en fonction des revenus ou des patrimoines) et injuste (en mettant sur le même plan les économies vertueuses et celles qui ont laissé déraper leurs finances).

Ne transformons pas l’hélicoptère en usine à gaz…

(*) Challenges-474-21042016-JeanPierreDeLaRocque

  1. La France, première destination mondiale

La France est la première destination touristique du monde, avec un record de 84,5 millions de visiteurs. Une progression de +0,9% entre 2014 et 2015, malgré les attentats qui ont frappé Paris. En 2014, les recettes générées par le tourisme en France s’étaient élevées à 43,2 milliards d’euros.

Avec 2,2 millions de touristes chinois en France, l’Asie est le continent dont la progression, en 2015 par rapport à 2014, est la plus forte +22,7%, devant les Etats-Unis +15,2%, l’Italie +6,5%, l’Espagne +4,9% et le Royaume-Uni +3,3%. Alors qu’on enregistre -9,2% pour l’Allemagne et -6,5% pour la Suisse.

En 2015, l’hébergement touristique était de 406,4 millions de nuitées, pour 68,1% de Français et 31,9% d’étrangers, se répartissant pour 49,7% en nuitées d’hôtels, 27,8% de campings, 16,8% de résidences de tourisme et 5,7% autres.

(*) VA-21042016-Insee-ministère des Affaires Etrangères-Idé.

  1. Dur dur le BigMac

Le BigMac passe mal, ces temps-ci. D’abord, c’est la grogne sociale qui va crescendo, ensuite c’est Bercy qui dénonce les montages anti-impôt de McDonalds et lui réclame 300 millions d’euros de redressement fiscal, dont 100 millions de pénalités.

Afin de diminuer son imposition en France, les redevances payées par les franchisés hexagonaux sont encaissées au Luxembourg. Et ces franchisés représentent 85% de l’activité des 1 384 restaurants répartis sur tout notre territoire, le reste concernant des points de vente détenus en propre.

En 2015, avec 73 000 salariés, McDonalds a réalisé en France un chiffre d’affaires de 4,59 milliards d’euros hors taxes. Au Luxembourg, la structure McD Europe a enregistré un chiffre d’affaires de 1,08 milliards d’euros en 2014, pour un bénéfice de 477,6 millions. Sur cette somme, 1,02% d’impôt sur les sociétés a été prélevé (33,3% en France). Cet argent part ensuite à Genève avant de finir dans l’Illinois, un Etat Américain fiscalement très attrayant.

(*) L’Express-3381-20042016-EmmanuelPaquette-60/62

  1. A lire… « Quelques minutes de vérité »


Dans « Quelques minutes de vérité » (Edit Grasset, 216 pages, 18€), la journaliste Anna Cabana nous livre une série de confessions de tout le « gratin politico-médiatique ».

A travers une suite de portraits, qui vont de Bernard Tapie à Dominique de Villepin, en passant par Alain Juppé, François Hollande, Jean-Louis Debré, Xavier Bertrand ou Michèle Alliot-Marie, et beaucoup d’autres, Anna Cabana nous décrit « l’homo politicus », ce personnage que les Français rejettent en même temps qu’il les fascine.

Simplement, le style de la journaliste est… littéraire ! Et c’est donc un véritable plaisir de la lire, un plaisir à partager.



Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.