REGARDS EN COIN (4)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1. Najat Vallaud-Belkacem continue de déconstruire…
2. Haro sur l’automobiliste !
3.
Gaffe au Gafa.

  1. Najat Vallaud-Belkacem continue de déconstruire…

Oyez, oyez, braves gens !
La direction générale de l’enseignement scolaire déclare :
« Le latin ne sera plus une option proposée en plus des autres matières mais l’un des “nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires” ».
Cela veut dire qu’on n’enseignera plus le latin comme une matière à option, mais qu’il fera partie du nouveau fourre-tout dénommé ʺLangues et cultures de l’Antiquitéʺ.

C’est pas fini !
Autre fourre-tout : ʺinformation, communication, citoyennetéʺ… Là, on va leur enseigner les concepts à la mode, les réseaux sociaux, etc. en prenant sur des heures consacrées à l’histoire, au français et même aux mathématiques.

C’est pas fini !
Rassurez-vous, je vais m’arrêter là, mais il y en a encore six comme cela : ʺcorps, santé et sécuritéʺ, ʺculture et création artistiquesʺ, etc. Et pour chacun de ces nouveaux enseignements ont prend sur le socle d’heures déjà existantes.

Un vrai nivellement par le bas, en supprimant toutes nos références culturelles et historiques. Jusqu’à y perdre notre identité française.

Que voulez-vous, Madame la ministre a déjà un nom. Il faut maintenant qu’elle accroche une loi à ce nom. Et qu’elle montre qu’elle fait quelque chose… même si c’est n’importe quoi !


  1. Haro sur l’automobiliste !


Hier, il fallait bannir tous les automobilistes ayant des véhicules marchant au diésel ! Alors qu’il est démontré que, depuis 2011, le moteur diesel émet moins de gaz à effet de serre (CO2) que le moteur à essence, qui par ailleurs émet de plus en plus de particules fines, compte tenu du développement des faibles cylindrées (*).

Aujourd’hui, c’est la moitié de tous les automobilistes qu’il faut bannir… un jour sur deux ! Pourquoi ? A cause de leurs voitures qui polluent.

Attention ! Il ne s’agit que des voitures des particuliers…

Soyons sérieux. Au mieux, l’automobile est responsable de 20% de la pollution urbaine. Et dans ces 20% figurent tous les types de véhicules, bus et camions compris. S’attaquer au 80% ne semble effleurer la pensée d’aucun de nos gouvernants…

Hors les bobos teintés de vert qui sont dans la majorité présidentielle tout en refusant de soutenir le gouvernement … en attendant de se laisser à nouveau acheter pour quelques maroquins…, quand aurons-nous un débat sérieux et argumenté sur la place des énergies renouvelables dans nos villes, sur le développement des éco-quartiers et de manière générale sur la mise en place de la transition énergétique et la croissance verte.

(*) Cf. ma Newsletter du 15.12.14 : ʺStop ! Aujourd’hui l’essence pollue plus que le diesel !ʺ

  1. Gaffe au Gafa

Avec 3,3 milliards de recherches quotidiennes, qui détient 90% des parts de marché dans le monde et 95% en France ? Google.
Qui détient 60% du marché du trafic de données sur mobile dans le monde ? Apple.
Qui détient 61% du marché mondial des réseaux sociaux avec 1,4 milliard d’utilisateurs actifs ? Facebook.

Enfin, qui est le plus grand groupe de distribution dans le monde avec 270 millions de clients pour un chiffre d’affaire de 55 milliards d’euros en 2014 ? Amazone.

Google, Apple, Facebook, Amazone, les Gafa, quatre groupes hyperpuissants qui ont bousculés les règles de l’économie capitaliste en plaçant le client au cœur de leurs activités, et non plus seulement le produit.

En deux ans les Gafa ont investi plus de 30 milliards de dollars. Ils sont maintenant présents dans d’autres secteurs comme la santé, l’énergie, les transports, etc.

Là où le bas blesse, c’est que ces groupes multiplient les montages fiscaux leur permettant de payer le moins d’impôts possible dans les pays où ils exercent leurs activités. Comme le dit Stéphane Richard, PDG de Orange : « je trouve inacceptable que les trois plus grandes entreprises américaines d’internet paient 1% des impôts du numérique en France, alors que les opérateurs télécoms en paient 96% ».


Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.