REGARDS EN COIN (38)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1. Juppé : recomposition politique
2. Pour un FBI européen
3. Bolloré l’Africain
4. Un petaoctet de données
5. A lire… « L’Homme qui ne voulait pas être roi »

1. Juppé : recomposition politique

Le 21 avril 2002, Jacques Chirac après sa victoire face à Jean-Marie Le Pen avait prôné une majorité de gouvernement autour de l’UMP, devenue aujourd’hui Les Républicains.
A l’époque, Jacques Chirac pensait perdre les législatives qui suivaient la présidentielle, ce qui avait motivé son choix. D’autant que Lionel Jospin, après son échec, s’était retiré de la vie politique.

Alain Juppé a déjà indiqué (*) qu’il ne rééditerait pas, en 2017, le schéma qu’avait choisi Jacques Chirac en 2002 : lui privilégierait une recomposition politique…


(*) L’Express-M01722-3378-300316

 

2. ► Pour un FBI européen

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’oppose à la création d’un « FBI Européen » (*), une intégration des polices comparable à la police fédérale et au service de renseignements intérieurs dont les Etats-Unis se sont dotés pour lutter contre les multinationales du crime. Et donc, contre le terrorisme.

Ex-ministre des Affaires Européennes et député européen, Alain Lamassoure est pour, « parce que l’on peut donner les compétences que l’on veut à un organisme nouveau ». Et parce que l’intégration de la lutte contre le terrorisme est la seule façon de rendre efficace les outils techniques, fichier Schengen, Europol, Eurojust, etc. Tout en mettant en œuvre des dispositions comme le registre des passagers aériens, que refusent encore de voter quelques députés.

N’y a-t-il pas urgence ?

(*) Challenges-471-310316-38-JGFredet

 

3.Bolloré l’Africain

 

Vincent Bolloré, l’industriel breton, s’est lancé dans le pari fou de construire en Afrique une boucle ferroviaire de 3 000 kilomètres, qui doit relier Abidjan (Côte d’Ivoire) à Lomé (Togo) en passant par Ouagadougou (Burkina Faso), Niamey (Niger) et Cotonou (Bénin). 1 170 kilomètres de voies ferrés à construire, le reste, dans un état vétuste, à réhabiliter. D’un coût  de 2,5 milliards d’euros sur une décennie, l’industriel français se dit incapable d’estimer la rentabilité de cet investissement, mais il y croit.

Vincent Bolloré a cru à l’Afrique lorsque personne ne voulait y aller, depuis trente ans. Aujourd’hui, il est présent dans 46 pays avec 250 filiales et 24 000 salariés, contrôle une quinzaine de port, le réseau logistique, notamment le transport par camions, et bientôt le chemin de fer.

Alors, maintenant le monde entier vient en Afrique, Chinois, Indiens, Américains… Et c’est tant mieux.

(*) Challenges-460-140116-48/50-ThierryFabre

 

4.Un petaoctet de données

 

Stupéfiant ! Le cerveau humain aurait une capacité de stockage dix fois plus élevé qu’on ne le pensait ! Une capacité de stockage d’environ un petaoctet (Po), soit 10 puissance 15 ou 1 million de milliards d’octets !

Sachant qu’une page web représente 1 mégaoctet (Mo),  qu’une photo non compressée représente 3 mégaoctets,  qu’un DVD représente 5 gigaoctets (Go) ou que les onze millions de livres stockés à la Bibliothèque Nationale de France représentent 10 téraoctets (To), d’après Thomas Bartol du Salk Institute for Biological Studies à La Jolla (Etats-Unis), notre boîte crânienne contiendrait l’équivalent  de 1 milliard de pages Web, de 333 millions de photos, de 1 million de DVD et de 1 100 millions de livres…

Stupéfiant… vous disais-je.

(*) Challenges-471-310316-34-DamienHypolite

 

5.A lire… « L’Homme qui ne voulait pas être roi »(*)

 


« L’Europe n’a plus d’âme […] Elle ne fait plus vibrer les peuples. Et Jacques Delors d’imaginer  ce qu’il ferait s’il était encore président de la Commission. Il faut maintenant refonder l’Union Economique Monétaire. Je l’ai toujours dit, il y avait un vice de construction dès le départ. Donc il faut reconstruire l’Union ».

« Je pense que le rôle excessif de l’argent est néfaste. On s’en sert même pour encourager l’individualisme  -Macron a déclaré que si on n’était pas tous chefs d’entreprise, on ne gagnerait pas assez d’argent, qu’il fallait devenir milliardaire-, comme si le but de la vie était de gagner de l’argent. Il m’a beaucoup déçu ».

« Qu’ont proposé successivement Sarkozy et Hollande ? La rupture. Or il n’y a pas un mot plus dangereux que celui-là. Faire croire au monde que l’on pourra d’un coup de baguette magique changer les choses en cinq ans ou en dix ans, c’est grave ».

Quelques extraits représentatifs du livre de Cécile Amar, « L’Homme qui ne voulait pas être roi. Conversation avec Jacques Delors » (Editions Grasset ,234 pages), un livre d’entretiens et de réflexions de l’ex-président de la Commission Européennes, celui qui en 1994 renonça à être candidat à l’élection présidentielle, alors que tous les sondages lui étaient favorables…

(*) L’Obs-2682-310316-64/65-Grasset

Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.