REGARDS EN COIN (31)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1.
Le Monde en 2016 (5)
2.
L’Académie contre la Ministre
3. Les dindons de la farce
4. Brexit : quelques chiffres


  1. Le Monde en 2016 (5)

L’ambiance n’est pas à la fête en ce début d’année 2016 (*)….

Depuis la crise financière de 2008, les grandes économies émergentes représentaient le principal carburant de la reprise mondiale, et le G20, qui les associait aux puissances industrielles traditionnelles, était le symbole de ce nouvel ordre mondial.

Mais, aujourd’hui, la Chine ralentit et le Brésil est en récession. Les puissances traditionnelles, et, en premier chef les Etats-Unis, prennent en partie le relais.

Car l’économie mondiale n’a pas réussi à dépasser les 4% de croissance depuis 2010. Sauf en Amérique, 2016 sera à nouveau une année de redressement, de réformes et de risques pour la plupart des pays.

Cette année encore, un renforcement de la croissance mondiale au travers d’une reprise synchronisée est hors de portée.

(*) In Challenges 459-07012016-42/43-TheEconomist-London2015-

  1. L’Académie contre la Ministre

L’historienne Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie Française, a pris fermement position contre la mise en œuvre pour le moins tardive d’une réforme de l’orthographe, dont elle a démenti qu’elle ait été approuvée par l’Académie française. Elle a également mis en cause le niveau déplorable des élèves français et la catastrophe, pour l’école, qu’est la réforme du collège portée par la ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

Décidément, la Ministre fait l’unanimité contre elle : les professeurs quasi unanimes dénoncent sa réforme, les intellectuels en soulignent les graves dangers et les parents d’élèves sont de plus en plus inquiets !

Mais… qu’ont-ils donc tous à s’opposer !
Depuis quand les parents ont-ils leur mot à dire dans l’éducation de leurs enfants…
Sachez-le… c’est elle, la ministre, qui a raison quoi qu’il arrive !
Depuis quand une institution aussi prestigieuse que l’Académie Française, fondée par Richelieu, peut-elle s’en prendre à SA réforme…

  1. Les dindons de la farce

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, est rentré de Bruxelles avec sa besace vide. Il n’a rien obtenu de la Commission européenne et, d’ailleurs, il n’obtiendra rien parce que l’Europe ne veut plus rien donner et qu’elle se moque bien du sort des agriculteurs français (*).

Les causes de cette crise sont connues et multiples : libéralisation à outrance, inefficacité de l’organisation commune de marché, fin des quotas laitiers, embargo russe…

Les paysans français sont d’autant plus en colère que leur production est évaluée à plus de 75 milliards d’euros et qu’elle génère, pour les seules industries agroalimentaires, 160 milliards d’euros de chiffre d’affaires. À elle seule, l’agriculture dégage près de 9 milliards d’euros par an d’excédent dans la balance commerciale de notre pays. Quel autre secteur d’activité rapporte autant ?

Le prochain sommet agricole européen aura lieu le 14 mars. À votre avis, qui sera le dindon de la farce ?

(*) In « Boulevard Voltaire » – 17022016/Henri Saint-Amand


  1. Brexit : quelques chiffres

PIB, en milliards d’euros (et en % du PIB total de l’UE)

  • Allemagne : 2 915,7 (20,9%)

  • Royaume-Uni : 2 254,3 (16,2%)

  • France : 2 132,4 (15,3%)

  • Italie : 1 613,9 (11,6%)

  • Espagne : 1 041,2 (7,5%)

Contribution nette au budget général européen, en milliards d’euros

  • Allemagne : 15,5

  • France : 7,2

  • Royaume-Uni : 4,9

  • Pays-Bas : 4,7

  • Italie : 4,5

Principaux pays bénéficiaires, en milliards d’euros

  • Pologne : 13,7

  • Hongrie : 5,7

  • Grèce : 5,2

  • Roumanie : 4,5

  • Portugal : 3,2

Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.