REGARDS EN COIN (26)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1. COP 21 : l’accord sur le climat
2. COP 21 (3) : l’immeuble à énergie positive
3. Les comptes de Noël du chocolat
4. La Force hollywoodienne
1. ► COP 21 : l’accord sur le climat (*)
195 pays ont clôturé la COP 21 par un traité dont le but est d’empêcher notre planète de se réchauffer de plus de 2°.
C’est l’objectif officiel de ces 195 pays, dont les populations peuvent désormais exiger qu’il soit tenu. Après 2050, tous les pays devront avoir atteint cette situation dans laquelle toute émission réchauffante est soit stockée, soit compensée, notamment en plantant des arbres.
Mais il reste encore beaucoup à accomplir…
D’une part, la communauté internationale n’a pas encore les moyens d’obliger un pays récalcitrant à respecter ses engagements climatiques.
D’autre part, la COP 21 n’a pas mis en place d’instance indépendante pour déterminer si les promesses de réduction des gaz à effet de serre sont bien mises en œuvre.
Ce qui est surprenant…
C’est que le terme « énergies renouvelables » n’existe même pas dans l’accord. Pourtant, le monde ne pourra pas éviter la catastrophe climatique (+ de 2°C) sans l’éolien, le solaire et la biomasse.
C’est aussi que jusqu’en 2025, le Fonds Vert (100 milliards de dollars par an), abondé par les pays riches, doit financer le développement des pays du Sud vers les énergies propres et les technologies vertes. Mais après 2025, rien n’est garanti…

(*) Source ʺL’OBS »-26627-17122015-ArnaudGonzague

2. ► COP 21 (3) : l’immeuble à énergie positive
Pesant plus d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre, le bâtiment est plus polluant que l’industrie !
Aujourd’hui, l’immeuble qui produit davantage d’énergie qu’il n’en consomme existe. Près de 300 bâtiments à énergie positive, appelés « Bepos » sont sortis de terre, selon l’ADEME.
Certes les labels sont nombreux (BBC, HQE, Effinergie, etc.), et il faudrait y mettre un peu d’ordre. Mais la réalité existe. L’immeuble à énergie positive n’est plus un rêve.
Il reste à promouvoir de nouveaux objectifs, et les réaliser : écoquartiers, territoires à énergie positive et ville durable…

3. ► Les comptes de Noël du chocolat
Noël brille de tous ses feux… en chocolat !
En deux semaines, les Français dépensent plus de 700 millions d’euros en chocolat vendus par les grands magasins. Cette année s’annonce exceptionnelle, or les ventes, comme les bénéfices, ont déjà crû de 17,4% l’année dernière. En tête l’italien Ferrero, avec 31% du marché, les suisses Lindt, 18,7% et Nestlé, 7,5%.
Qui n’a pas admiré, sous tous ses formats, la plus belle avenue du monde que nous présente Lindt, avec sa boîte « Champs –Elysées ». Ce produit génère à lui seul plus de 25 millions d’euros de chiffre d’affaire en quelques jours…
4. ► La Force hollywoodienne
A Los Angeles, à Pékin, à Tokyo, à Paris… le septième opus de La Guerre des Etoiles est sorti sur les écrans du monde entier…
Voilà dix ans que le public attendait Le Réveil de la Force…et le studio Walt Disney, qui a acquis les droits de la plus célèbre des sagas de l’espace en 2012 pour 4 milliards de dollars auprès de son créateur Georges Lucas, a doublé le budget de la nouvelle production à quelques 200 millions de dollars…
Les chiffres (en dollars) font rêver…
– La Guerre des Etoiles en 1977 – Budget : 11 millions, Recettes : 775 millions.
– L’Empire Contre-Attaque en 1980 – Budget : 23 millions, Recettes : 538 millions.
– Le Retour du Jedi en 1983 – Budget : 32,5 millions, Recettes : 475 millions.
– La Menace Fantôme en 1999 – Budget : 115 millions, Recettes : 1 milliard.
– L’Attaque des Clones en 2002 – Budget : 115 millions, Recettes : 648 millions.
– La Revanche des Sith en 2005 – Budget : 115 millions, Recettes : 848 millions.
– Le Réveil de la Force en 2015 – Budget : 200 millions, Recettes estimées : 1,95 milliard.
(*) Source ʺChallenges »-458-17122015-21
Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.