REGARDS EN COIN (26)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1.
Valls sans Taubira
2.
Le Monde en 2016 (1)
3. Un atout pour la France : le ski
4.
Deuxième rang mondial pour Amazon

  1. Valls sans Taubira

« Je présenterai la révision constitutionnelle, tandis que la ministre de la Justice Christiane Taubira présentera la réforme de la procédure pénale », a déclaré le Premier ministre lors de la réunion du groupe PS.

Mme Taubira ne participera donc pas aux débats parlementaires et M. Valls présentera et défendra seul le projet de réforme constitutionnelle lors desdits débats.

Interrogé dans les couloirs du Palais-Bourbon sur cette mise à l’écart de Mme Taubira dans les débats constitutionnels, le chef de file des députés socialistes Bruno Le Roux lui a apporté son soutien, alors que le président du groupe Les Républicains, Christian Jacob, s’est exclamé: « Mais pourquoi elle reste? »

« Je savais depuis longtemps que Mme Taubira n’avait pas beaucoup de convictions et qu’entre ses soi-disant convictions et son attachement à conserver un strapontin de ministre, elle avait choisi le strapontin. Libre à elle d’être muselée au banc du gouvernement et interdite de parole », a-t-il lancé.

Le projet de révision constitutionnelle est attendu à l’Assemblée à compter du 4 février. Il devra ensuite être examiné au Sénat. Son adoption est soumise à une majorité qualifiée de 3/5e du Parlement réuni en Congrès.

  1. Le Monde en 2016 (1)

L’ambiance n’est pas à la fête en ce début d’année 2016 (*).

Il y a le terrorisme international. L’Europe qui se languit dans une croissance molle, sur fond de divisions. La locomotive chinoise qui ralentit. Le cycle de croissance américain qui risque de suivre. Le Japon toujours à l’arrêt. Les matières premières, et en particulier le pétrole, qui s’effondrent, minant les économies des pays producteurs (Russie, Brésil…). Les planches à billets qui tournent à plein régime sans effet majeur sur les grandes économies développées où croissent les inégalités. Sans oublier, côté géopolitique, les risques de troubles en Arabie Saoudite, d’autres encore.

Les « cygnes noirs« , ces évènements néfastes et non anticipés théorisés en 2007 par l’économiste et philosophe Nassim Nicholas Taleb, se multiplient à l’horizon 2016.

« Car il est difficile d’être optimiste dans ce monde de désordres et de ruptures potentielles ».

(*) In Challenges 459-07012016-33/47-Citation Fréderic Oudéa DG Société Générale-

  1. Un atout pour la France : le ski 

En ce début de saison, les stations de sports d’hiver sont inquiètes, il fait beau et la neige n’est pas au rendez-vous. Alors, la chute de fréquentation est de 20% en moyenne (*).

Or, nos stations d’hiver sont une mine pour l’emploi, avec plus de 120 000 postes, dans les commerces, hébergements, écoles de ski, services en station,… 90 000 dans les Alpes du Nord, 15 000 dans les Alpes du Sud et 10 000 dans les Pyrénées, pour l’essentiel.

La France possède 357 stations de sports d’hiver, ce qui correspond à 25 000 hectares de pistes et 4 000 remontées mécaniques, soit 18% du parc mondial. N’oublions pas que près de 23% de notre territoire, soit 124 016 km2, est en zone de montagne.

Et avec 53,9 millions de journées-skieur (saison 2014-2015), les sports d’hiver représentent 7% du chiffre d’affaires du tourisme national.

(*) Chiffres ANMSM-DEATM-Domaines skiables de France


  1. Deuxième rang mondial pour Amazon

Vendeur de livres sur internet, Amazon a fêté ses 20 ans l’année dernière. C’est à l’automne 2015 que la société américaine, après avoir lancé un rayon épicerie en ligne aux Etats-Unis en 2006, s’est lancée dans l’alimentaire en Europe.

Ainsi, le géant américain de l’e-commerce poursuit sa marche en avant. Amazon a multiplié ses ventes par 15 en dix ans, avec un chiffre d’affaires annuel actuel de plus de 100 milliards d’euros. Dans le même temps le chiffre d’affaires annuel de Carrefour est un peu moins de 80 milliards d’euros. La course est engagée derrière Walmart, le numéro un mondial de la distribution.

Il est toutefois intéressant de noter que la capitalisation d’Amazon a doublé en l’espace d’un an pour atteindre les 300 milliards de dollars. Et a dépassé l’été dernier celle de Walmart, dont les ventes sont pourtant quatre fois supérieures.

Quant à la capitalisation de Carrefour, elle ne pèse que moins de 19 milliards d’euros.

(*) Sources : chiffres et estimations Sociétés – Challenges

Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.