REGARDS EN COIN (20)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1.
Pareil à la feuille morte
2.
La création d’entreprises en France
3. Les 70 ans de la Sécurité Sociale
4.
Chute de la croissance chinoise

  1. Pareil à la feuille morte

Alors que François Hollande met en avant le dialogue social dans sa politique de lutte contre le chômage et d’amélioration des conditions de travail, il est étonnant que le gouvernement puisse « oublier » des sujets clés lors de la Conférence sociale, tels que la réforme du code du travail. 

Il annonce maintenant que les orientations relatives à la réforme du Code du travail seront dévoilées la semaine prochaine, tout en prévenant que le contrat de travail, le SMIC et le temps de travail seront totalement mis de côté, par frilosité.

Gouverner, ce n’est pas avoir peur d’aborder les sujets qui fâchent. C’est se saisir des dossiers importants, proposer des solutions aux blocages de notre société et de notre économie.

Outre la nécessaire simplification du code du travail, nous devons aller vers beaucoup plus de souplesse du marché de l’emploi tout en sécurisant les salariés et ne pas avoir peur de remettre en cause les 35 heures, qui ont toujours été une aberration économique.

Nous voulons qu’enfin l’Etat redonne confiance à ceux qui créent de l’emploi et de la richesse, qu’enfin la France ne soit plus le pays de la complexité et des restrictions, qu’enfin l’on rénove un dialogue social crispé par l’immobilisme

 

  1. La création d’entreprises en France

Selon les chiffres de l’Institut de l’Entrepreneuriat, de l’INSEE et de l’APCE (*), l’entrepreneuriat séduit de nombreux jeunes en France, avec la motivation d’être « libre et indépendant ». D’après le baromètre Viavoice réalisé pour Idinvest Partners, la moitié des 18-24 ans ont envie de créer leur propre entreprise et 13% d’entre eux ont déjà un projet concret. Cette proportion tombe à 34% pour l’ensemble des Français.

L’année 2014 a ainsi vu la création de 550 794 entreprises (+ 2% en un an), dont la moitié sous le statut d’auto-entrepreneur. L’évolution des taux de création d’entreprise, en % de 2014 par rapport à 2013, les plus élevés se situent en Normandie (+ 6,5), en Ile-de-France (+ 6,1) et Rhône-Alpes (+ 4,7). Les plus faibles en Nord-Pas-de-Calais (+ 1), Aquitaine (+ 0,9), Languedoc-Roussillon (+ 0,3) et, en queue de peloton, la Région PACA (- 1,1).

  1. Les 70 ans de la Sécurité Sociale

La sécurité sociale fête aujourd’hui ses 70 ans. Ce qui est une fête ne doit pas devenir un enterrement. Car la sécurité sociale est un des dispositifs républicains garantissant la démocratie.

La sécurité sociale est une idée généreuse magnifiquement appliquée pendant plus de 50 ans d’expansion économique. Le système de répartition devient difficilement applicable dès lors que notre société compte 25 % d’actifs. Il faut donc proposer aujourd’hui, pour la préserver, des aménagements permettant de garder au moins le principe d’égalité aux soins.

Aujourd’hui, 81% des citoyens sont inquiets, à juste titre, pour son avenir. Car le PLFSS 2016, présenté par Marisol Touraine et Michel Sapin s’attaque, une fois encore, aux conséquences au lieu de traiter les causes ! Tailler dans les budgets des structures de soin et sanctionner les médecins n’est certes pas la solution.

Il est nécessaire que notre gouvernement ait la volonté politique de
sauver la sécurité sociale :
– car 250 000 salariés supplémentaires permettraient d’équilibrer les comptes de la branche maladie,
– car la mise à jour des gisements d’économies considérables qui
existent, permettrait de préserver la qualité des soins et l’égalité d’accès au système de santé,
– car la sécurité sociale ne sera sauvée qu’en proposant des réformes structurelles, de fond,
– car il faut avoir le courage politique, qui jusqu’ici a fait défaut, qui permette de définir qui a droit à l’accès aux soins en France, et ce qui justifie ou non un remboursement par la sécurité sociale.

  1. Chute de la croissance chinoise

La croissance chinoise a ralenti à 6,9%, sa pire performance depuis la crise financière de 2009. De fait, nombre d’indicateurs décevants continuaient de dépeindre un tableau très morose de l’activité en Chine, avec en particulier un ralentissement très marqué de la production industrielle du pays en septembre. La croissance chinoise devrait donc continuer de s’affaiblir.

La récente débâcle des Bourses chinoises, suivie d’une dévaluation soudaine du yuan, avaient alimenté durant l’été un vent de panique sur les marchés mondiaux, mettant en exergue un scepticisme croissant sur l’efficacité de la politique économique engagée par Pékin.

Le gouvernement n’a pourtant pas ménagé sa peine, multipliant les assouplissements de politique monétaire. La Chine a abaissé à cinq reprises ses taux d’intérêt en moins d’un an et Pékin semble condamné à poursuivre ses efforts de relance budgétaire, voire à réduire encore ses taux d’intérêt d’ici 2016.

Mais ne dramatisons pas, le géant asiatique reste malgré ses difficultés l’un des principaux moteurs de la croissance planétaire.

Richard POGLIANO

(*) in Valeurs Actuelles – 68-24915

Les commentaires sont fermés.