REGARDS EN COIN (18)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1. Gaspillage alimentaire en France
2. Développement durable à la française
3. Expansion du marché automobile européen
4. Volkswagen, un stupéfiant scandale allemand
1. ► Gaspillage alimentaire en France

Chaque Français jette en moyenne entre 20 et 30 kilos d’aliments chaque année, dont 7 kilos encore emballés. Pour l’essentiel, des légumes 31%, et des fruits 19%.
A ce gaspillage alimentaire s’ajoute celui d’autres produits de la maison. Cela porte l’ampleur du gaspillage français à 7,2 millions de tonnes au total, soit un coût qui s’élève entre 12 et 20 milliards d’euros, chaque année.
Outre les ménages pour donc 101,9 kilos par an et par habitant, d’autres acteurs économiques français participent à ce gaspillage, la restauration pour 17,4 kilos, l’industrie agroalimentaire pour 10,1 kilos et la distribution pour 9,1 kilos, toujours par an et par habitant.

2. ► Développement durable à la française
Eiffage, Engie (ex-GDF Suez) et Egis, trois grands groupes français se sont associés pour développer le premier simulateur de ʺ ville durable ʺ, une plateforme numérique en 3D, avec un design urbain de très grande qualité, qui fonctionne comme un jeu vidéo.
Sauf qu’il s’agit d’un véritable projet de développement durable, développé pour la capitale du Kazakhstan, la ville d’Astana (qui accueillera en 2017 l’Exposition Internationale placée sous le signe de l’Energie du Futur), à la suite d’un appel à projets remporté par ces trois groupes. D’où le nom de ce simulateur : Astainable.
Ce sera la vitrine du savoir-faire français à l’émergence de ville durable, tant du point de vue de l’ingénierie que de l’industrie ou des technologies : écomobilités, énergie, gestion responsable de l’eau et des déchets, construction durable, information et numérique, nature et agriculture en ville.

3. ► Expansion du marché automobile européen

Le marché automobile européen a connu une spectaculaire accélération de plus de 14% en juin 2015, par rapport à juin 2014. La France voit ses nouvelles immatriculations progresser de 15%, en juin 2015 toujours par rapport à juin 2014, avec en tête le Portugal avec +32,8% et en queue de peloton la Belgique avec +0,2%, l’Allemagne se situant à un taux de progression de +5,2%.
Cette reprise automobile soutient la croissance en Europe et profite aux constructeurs français Renault et Peugeot, même si leurs parts de marché continuent malheureusement de s’éroder, à 7,1% pour Renault et 6,1% pour Peugeot. C’est Volkswagen qui est au top, avec 12,1% des parts de marché dans l’Union Européenne, de janvier à juin 2015, suivi de Ford 7,4%, Opel 6,9%, Audi 5,4, BMW 5, Mercedes et Fiat 4,9.

4. ► Volkswagen, un stupéfiant scandale allemand

Le 20 septembre le groupe Volkswagen reconnaissait que les accusations lancées contre lui par l’Agence Américaine de l’Environnement était fondées. L’incroyable devenait réalité !
Le groupe Volkswagen avait fraudé sur les tests d’émission de polluants, sur au moins 11 millions de véhicules à moteur Diesel à travers le monde.
Le constructeur allemand avait installé sur ses véhicules un algorithme qui reconnaissait les tests d’émission de polluants diligentés par les autorités américaines ! A ce moment-là, l’émission d’oxyde d’azote, entre autres, était coupée pour réussir l’examen. Sans cet algorithme, le taux d’oxyde d’azote dégagé aurait été 40 fois supérieur à la norme antipollution !
Une fraude décidée au plus haut niveau, et qui touche plusieurs autres marques du groupe VW : Audi, Porsche, Seat, Skoda…
Une fraude qui risque de coûter quelques 18 milliards de dollars d’amende aux Etats-Unis, sans compter les poursuites au civil qui seront lancées, y compris dans les autres pays. Et la valeur boursière qui va dévissée…
Une fraude qui va saper tous les fondements du groupe allemand, voire même l’économie allemande dans son ensemble…

Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.