REGARDS EN COIN (104)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1. Loi asile et immigration
2. Contre le blanchiment
3. Gaspillage alimentaire
4. Voyage dans l’espace
5. Record au Ritz !
6. La doyenne de l’Humanité
7. Tous immortels

1.► Loi asile et immigration
C’est l’une des mesures les plus controversées du projet de loi asile et immigration. L’Assemblée nationale a donné son feu vert samedi à une augmentation de la durée maximale de séjour en centre de rétention des étrangers en attente de leur expulsion (*).
Cet article phare du texte porté par Gérard Collomb, qui prévoit notamment que la durée maximale de rétention va passer de 45 à 90 jours, a été adopté par 77 voix contre 31, avec 46 abstentions. Outre la plupart de La République en Marche (LREM), il a obtenu des suffrages UDI-Agir mais « sans gaieté de cœur ».

Neuf députés LREM ont voté contre
Vivement critiqué par la gauche, qui a unanimement voté contre, l’article s’est heurté à l’opposition de certains élus de la majorité. Neuf LREM ont voté contre : Delphine Bagarry, Jean-Michel Clément, Stella Dupont, Florence Granjus, Sonia Krimi, François Michel-Lambert, Sandrine Mörch, Nathalie Sarles, Martine Wonner. Cinq se sont abstenus. Les MoDem se sont partagés en deux pour, un contre (Nadia Essayan), 11 abstentions.
Les LR se sont majoritairement abstenus (24 abstentions et 3 contre), comme les FN.

« Vous vous adressez à un électorat qui inscrit la peur de l’autre comme curseur »
La gauche est montée au créneau contre cet article qui « concentre les critiques, l’opposition, la réprobation d’un grand nombre d’associations » ( Danièle Obono, LFI), et « vient considérablement durcir les conditions de rétention » (Elsa Faucillon, PCF). « Vous vous adressez à un électorat qui inscrit la peur de l’autre comme curseur », a dénoncé l’élue communiste, exprimant son « émotion » dans « ce moment grave ».
Disant sa « tristesse », Marietta Karamanli (PS) a rappelé que la durée de rétention n’avait cessé d’augmenter (7 jours en 1981), ne voyant qu’une raison à cet « acharnement » : « faire sentir aux étrangers qu’ils sont à la merci de l’Etat ».

Gérard Collomb a promis que les centres de rétention « seront aménagés »
Le ministre de l’Intérieur a toutefois défendu un article « totalement fondamental », dépeignant la rétention comme « un ultime moyen » mais qui « reste nécessaire ». Il a notamment promis que les centres de rétention (CRA) seront aménagés pour que les conditions « puissent être effectivement acceptables », notamment pour les familles.
Défendant « un point d’équilibre », la rapporteure Elise Fajgeles (LREM) a quant à elle affirmé que la rétention « est un moyen pour faire respecter les mesures d’éloignement », soulignant notamment que le taux d’exécution des obligations de quitter le territoire est de 15%.
(*)20Minutes-HB&AFP-22042018

2.► Contre le blanchiment
De nouvelles règles pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme dans l’Union européenne (*). De la fin de l’anonymat pour acquérir une carte bancaire prépayée à la protection des lanceurs d’alerte, le Parlement européen a approuvé jeudi une série de nouvelles mesures.
Ces propositions avaient été mises sur la table par la Commission européenne en juillet 2016 dans le sillage d’attaques terroristes en France et en Belgique, ainsi que des révélations des «Panama Papers».

Elles permettront notamment aux citoyens d’accéder aux informations sur les propriétaires effectifs des entreprises qui opèrent dans l’UE, ce qui pourrait « contribuer à éradiquer l’utilisation corrompue des sociétés boîtes aux lettres créées pour blanchir de l’argent, cacher des fonds et éviter de payer des impôts », souligne le Parlement dans un communiqué.
Une autre mesure permettra à « ceux qui peuvent démontrer un intérêt légitime » d’accéder aux données sur les bénéficiaires des «trusts», ces montages juridiques anglo-saxons opaques montrés du doigt après le scandale des « Panama Papers ».

Droit à l’anonymat des lanceurs d’alerte et mises en garde sur le bitcoin
Les nouvelles mesures visent également à mettre fin à l’anonymat des acquéreurs de cartes bancaires prépayées en réduisant le seuil à partir duquel ils doivent s’identifier à 150 euros, contre 250 actuellement.
De même, les plateformes de changes de devises virtuelles, comme le bitcoin, devront, tout comme les banques, « appliquer des mesures de vigilance » à l’égard de leur clientèle.
Les lanceurs d’alerte qui signalent le blanchiment d’argent seront quant à eux protégés, notamment en gardant le droit à l’anonymat.
Ces nouvelles règles, qui mettent à jour une directive sur le blanchiment déjà en vigueur, « amèneront plus de transparence afin d’accroître la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme à travers l’Union européenne », s’est félicité le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans dans un communiqué.
Elles devront être transposées par les Etats membres dans les 18 mois qui suivent sa publication au Journal officiel de l’UE.
(*)20Minutes-AFP-20042018

3.► Gaspillage alimentaire
Les Etats-Unis, champions du gaspillage alimentaire (*)?

Les Américains gaspillent près de 150.000 tonnes de nourriture par jour, soit l’équivalent de plus de 400 grammes par personne, selon une étude. Les fruits et légumes figurent en tête des produits les plus jetés.
Cette nourriture qui est allée à la poubelle a été cultivée sur près de 7 % des terrains agricoles américains, et des milliers de milliards de litres d’eau ont été utilisés pour la produire, selon un article publié dans le journal PLOS ONE. Elle correspond également à 30 % des calories consommées quotidiennement par chaque Américain.
Parmi les produits les plus jetés figurent les fruits et les légumes, qui représentent 39 % de l’ensemble de ces produits, suivis par les laitages (17 %), la viande (14 %) et les céréales (12 %). En revanche, les chips, l’huile, les sucreries et les boissons sans alcool sont moins présents dans les poubelles des Américains.
« Les régimes alimentaires de meilleure qualité sont basés sur de plus grandes proportions de fruits et de légumes, qui sont gaspillés en plus grande quantité que les autres produits », explique Meredith Niles, co-auteure de l’étude et professeure assistante à l’Université du Vermont.

Apprendre à mieux consommer les produits frais
« Manger sain est important et est source de nombreux bénéfices, mais plus nous suivons ces régimes, plus nous devons être conscients du gaspillage alimentaire », a-t-elle ajouté.
L’étude, basée sur des chiffres du gouvernement et des sondages sur le gaspillage alimentaire entre 2007 et 2014, fait état d’un impact « conséquent » en matière d’environnement et sur les agriculteurs.
« Ce gaspillage a correspondu à des récoltes produites » avec plus de 350 millions de kg de pesticides et près d’un milliard de kg d’engrais « chaque année », selon la même source.
Parmi les possibles solutions à ce problème, l’étude propose d’apprendre aux consommateurs à mieux préparer et stocker les fruits et légumes frais, et suggère d’intégrer les efforts en vue d’empêcher le gaspillage alimentaire aux programmes du gouvernement.
(*)20Minutes-AFP-19042018

4.► Voyage dans l’espace
La Nasa a lancé avec succès mercredi son nouveau télescope conçu pour rechercher des planètes d’une taille comparable à celle de la Terre et susceptibles d’abriter la vie (*).

A 18h51, l’engin qui a coûté 337 millions de dollars, s’est élancé depuis Cap Canaveral, en Floride. « Trois, deux, un et décollage ! » a déclaré un commentateur de l’agence spatiale américaine au moment où le Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) était propulsé dans l’espace par une fusée Falcon 9 de la société américaine SpaceX.
Moins de 10 minutes après le décollage, le premier étage de la fusée a atterri, comme prévu, sur un navire autonome dans l’océan Atlantique, marquant le 24e atterrissage d’un propulseur de fusée de SpaceX.
La Nasa a également confirmé qu’à 19h53 les deux panneaux solaires de l’engin spatial se sont déployés avec succès. Ensuite, le télescope doit passer deux mois à se frayer un chemin jusqu’à son orbite finale. Les premières données scientifiques qu’il livrera sont attendues en juillet.

20.000 exoplanètes pourraient être découvertes
Le nouveau télescope américain a pour mission de scanner les étoiles les plus proches de la Terre et les plus brillantes à la recherche d’exoplanètes dans leur orbite. Selon la Nasa, TESS pourrait découvrir 20.000 exoplanètes, dont une cinquantaine de la taille de la Terre et près de 500 qui seraient deux fois plus grandes que notre planète.

Ses découvertes seront ensuite étudiées par des télescopes terrestres et spatiaux qui chercheront des signes d’habitabilité comme un terrain rocheux, une taille comparable à celle de la Terre et une distance de leur soleil, pas trop proche, pas trop loin, rendant possible une température permettant l’existence d’eau liquide.
TESS aurait dû s’élancer lundi mais la société SpaceX avait renoncé à son décollage, deux heures seulement avant l’heure prévue, afin de vérifier les systèmes de navigation de sa fusée.
(*)20Minutes-AFP-19042018

5.► Record au Ritz !
« Un engouement extraordinaire ».

La vente aux enchères du mobilier du Ritz à Paris a atteint la somme de 7,3 millions d’euros, « un record mondial pour une vente de mobilier d’hôtel », a annoncé ce samedi la maison de vente Artcurial.
Le montant de la vente (7,3 millions d’euros avec frais) représente sept fois l’estimation globale (hors frais).

« Des acheteurs du monde entier »
« Le Ritz a suscité un engouement extraordinaire, attirant des acheteurs du monde entier », a déclaré le commissaire-priseur Me François Tajan, président délégué d’Artcurial, « un peu exténué » par la vente qui s’est déroulée sur cinq jours.
A l’encan, les meubles et objets du palace de la place Vendôme ouvert en 1898 par César Ritz ont fait mieux que ceux du Crillon (5,9 millions en 2013) ou du Plaza Athénée (1,4 million en 2013), ses concurrents parisiens mais aussi que ceux d’autres hôtels dans le monde.
Propriété du milliardaire égyptien Mohamed al-Fayed depuis 1979, le palace de la place Vendôme, qui a rouvert en juin 2016 après quatre ans de travaux, avait accumulé en 120 ans, au fil de ses transformations successives, des quantités impressionnantes d’objets et meubles.

Tous les lots vendus
Baignoires, lits, bureaux, coiffeuses, chaises, porte-torchères, harpe, linge de bain, embrasses à rideaux…. plus de 10.000 pièces provenant du luxueux palace de la Place Vendôme, étaient à vendre. La vente a duré entre le 17 et le 21 avril au siège d’Artcurial.
La totalité des 3.400 lots a été vendue.

6.► La doyenne de l’Humanité
La japonaise Nabi Tajima, qui était vraisemblablement la doyenne de l’humanité, est décédée samedi à 117 ans, a annoncé dimanche un responsable local japonais.
Nabi Tajima, née le 4 août 1900, est morte sur son île natale de Kikai dans la région de Kagoshima, a précisé Susumu Yoshiyuki, un responsable du département de la Santé. « Mme Tajima vivait dans une maison de retraite. Elle s’était affaiblie en janvier et avait été hospitalisée », a-t-il précisé
Devenue la doyenne des Japonais en septembre 2015, elle était probablement aussi la doyenne de l’humanité depuis le décès en septembre 2017 à 117 ans de la Jamaïcaine Violet Brown, selon les médias japonais.
Mais le Guinness des records, qui menait l’enquête depuis le décès de Violet Brown, n’avait pas encore reconnu officiellement à Nabi Tajima le titre de doyenne. L’organisation a en revanche annoncé le 10 avril que le doyen de l’humanité était le Japonais Masazo Nonaka.
Le Japon, connu pour la longue espérance de vie de ses habitants, peut se prévaloir d’avoir été le pays de plusieurs doyens, dont Jiroemon Kimura, mort en juin 2013 à 116 ans, et Sakari Momoi, qui s’est éteint en juillet 2015 à 112 ans.
Il y avait environ 68.000 centenaires répertoriés au Japon l’an dernier, selon les statistiques officielles. Le record de longévité pouvant être prouvé officiellement, tous sexes confondus, est toujours détenu par la Française Jeanne Calment, décédée en 1997 à 122 ans et 164 jours, selon le Guinness.

7.► Tous immortels
Pour le retour de Westworld, on a imaginé le monde en 2050, époque qui verra se produire, selon certains futurologues, la Singularité technologique. Selon cette thèse fondée sur la généralisation de la loi de Moore, l’innovation technologique exponentielle permettra de vaincre la mort et donnera naissance à des machines plus intelligentes que les humains. L’article qui suit est une pure invention inspirée des prophéties de certains acteurs de la Silicon Valley (*).
Ca y est, l’homme en a fini avec la mort. L’ancien directeur de l’ingénierie de GoogleRaymond Kurzweil avait vu juste. Il avait prévu que l’homme pourrait télécharger sa conscience sur une machine dès 2045. Ce futurologue de génie a passé sa vie à agrémenter ses repas d’une centaine de pilules par jour pour connaître ce moment historique, mais la technologie arrive avec cinq ans de retard. Il s’est éteint en 2048.
Début avril, Neuralink a annoncé la commercialisation d’une toute nouvelle technologie capable de stocker l’intégralité du cerveau humain sur un ordinateur. Plusieurs laboratoires, comme le National Institute of Mental Health, étaient dans la course à la numérisation de la conscience, mais l’entreprise d’Elon Musk a été la plus rapide. Pour ceux qui auraient oublié, Neuralink a accompagné la naissance des cyborgs avec les premières interfaces homme-machine pour augmenter les capacités cognitives du cerveau dans les années 2030. Nous avons rencontré l’un des premiers « cobayes » de cette prouesse technique sobrement baptisée Dolorès -en référence à l’héroïne de Westworld, la série d’anthologie de HBO-.

Une opération dangereuse
Noé*, un entrepreneur de la Silicon Valley de 25 ans deviendra dimanche l’un des premiers immortels du monde. L’homme bionique, comme l’expliquait Jean-Gabriel Ganascia dans le Mythe de la Singularité publié au début du siècle, est « un dispositif matériel robotisé commandé par une conscience humaine dégagée de sa gangue biologique ». Concrètement, l’organe est découpé en colonnes, chaque colonne de cortex est ensuite modélisée de manière à en restituer le contenu. On découpe les tissus en couches fines et on les passe dans une machine pour les scanner. On fait fonctionner tous les scans et on reconstruit le réseau neuronal en trois dimensions, nous avait expliqué Jean-Michel Besnier, professeur de philosophe à la Sorbonne, aux balbutiements de la recherche.
L’opération est dangereuse, mais elle a déjà marché sur une centaine de patients en fin de vie. La conscience humaine peut se dupliquer à l’infini, passer d’un corps à l’autre et se démultiplier dans plusieurs avatars. Non seulement, on ne meurt plus, mais on s’apprête à développer le don d’ubiquité.

« Demain nous serons tous immortels »
« J’ai fait tout mon cursus à la Singularity University (l’université de la Singularité) et, à la mort de son fondateur Raymond Kurzweil, je me suis promis de lui rendre hommage quand cette technologie serait disponible », explique celui qui ne doutait pas qu’elle finirait par arriver. Fidèle de l’église Way of the future, il n’a jamais succombé à la thèse alarmiste de la Singularité selon laquelle l’espèce humaine serait réduite à l’esclavage lorsque les machines prendraient le pouvoir.
Noé a déjà choisi l’avatar qui accueillera son esprit sur le site 2045 lancé par le milliardaire russe Itskov Dmitri. « Je vais échanger mon corps d’origine contre une apparence artificielle beaucoup plus attirante », dit-il, tout en réajustant discrètement la puce sur sa tempe. Même si le corps synthétique risque de provoquer des réactions hostiles, il n’a pas de crainte. « Quand on a commencé à voir des cyborgs dans la rue, les gens étaient gênés, maintenant, il est rare de croiser une personne qui n’a pas été augmentée. Ce sera la même chose pour les avatars. Demain nous serons tous immortels », promet-il.
Pour l’instant, seuls les riches pourront se payer cette technologie. La numérisation du cerveau coûte plus de 100.000 dollars, sans compter le prix de l’avatar. Mais espérons que Dolorès se démocratise dans les années à venir. Tenez bon encore quelques années.
(*)20Minutes-LaureBeaudonnet-20042018

Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.