REGARDS EN COIN (10)

Quelques brèves réflexions et analyses sur tout sujet, des faits divers à l’actualité politique, des textes courts, c’est ʺRegards en Coinʺ.

1. Les Allemands travaillent moins que les Français
2. Le nouveau pari de Hollande sera-t-il perdu lui aussi ?
3.
Un projet de loi liberticide

  1. Les Allemands travaillent moins que les Français

Selon Eurostat, l’Institut Statistique Européen, depuis 20 ans les Français travaillent plus que les Allemands, en heures de travail par an et par personne ayant une activité. Ainsi si Français et Allemands travaillaient plus ou moins 1600 heures en 1994, en 2014 les Français travaillaient 1480 heures, soit 114 heures de plus que les Allemands, 1366 heures.

Toujours selon Eurostat, la productivité horaire des Français est l’une des plus élevée d’Europe, avec 45,40 euros de richesse produite par heure travaillée, alors que la productivité horaire allemande n’est que de 42,60 euros

Voilà quelques chiffres qui remettent bien les choses à leur place, utiles lorsqu’on entend souvent dire « n’importe quoi » !

Le même Institut précise, par ailleurs, que 70% des emplois créés en Allemagne sont des emplois à temps partiel, pour seulement 20% en France, et que 20% des salariés allemands travaillent moins de vingt heures par semaine, pour 8% en France.

Intéressant…

  1. Le nouveau pari de Hollande sera-t-il perdu lui aussi ?

Selon la revue économique Challenges, le prix du baril de pétrole qui était sous les 50 dollars en janvier 2015 est aujourd’hui à près de 70 dollars, et la hausse du dollar, qui tout au long de l’année 2014 a donné de la compétitivité aux entreprises françaises et européennes, semble s’être arrêtée depuis mars.

Avec un euro qui remonte, la nouvelle parité euro-dollar est désormais plus favorable aux Etats-Unis, et au commerce international.
Est-ce pour autant la fin de taux qui jusqu’ici étaient en faveur de la zone euro ?
Et si la situation, qui depuis fin 2014 favorisait la France, se retournait, avec une hausse continue du prix du pétrole et du cours du dollar ?
Le pari de François Hollande de voir une conjoncture positive pour la fin de son quinquennat serait-il, alors, perdu ?

Il est des paris qui sont parfois beaucoup trop aléatoires…

  1. Un projet de loi liberticide

Le projet de loi sur le renseignement a été voté à l’Assemblée Nationale et devrait être examiné par le Sénat dès cette semaine, probablement le 20 mai, avant de retourner devant la Haute Assemblée au mois de juin.

Si les partis politiques semblent divisés sur le sujet, les opposants sont de plus en plus nombreux en dehors de l’enceinte parlementaire et comprennent les juges antiterroristes, les avocats, les syndicats et toutes les associations de défense des libertés ou de protection des droits.

Les opposants rejettent essentiellement le projet des ʺboîtes noiresʺ et l’organisation de la Commission de Contrôle. Les ʺboîtes noiresʺ seront des logiciels placés chez tous les fournisseurs d’accès internet et les hébergeurs. Elles espionneront l’ensemble de l’internet français, à la recherche de comportements suspects pré-signalés. La Commission Nationale de Contrôle des Techniques de Renseignement, CNCTR, comprendra six parlementaires et six magistrats mais n’aura qu’un avis consultatif, donc sans obligation pour le gouvernement, sur les décisions prises.

Ainsi, cette loi suscite beaucoup d’inquiétudes quant à son intrusion dans la vie privée de chacun, avec un faible contrôle de l’autorité judiciaire a posteriori, mais sans aucun contrôle a priori sur les enquêtes et les moyens d’investigation.

Ne prend-on pas le risque de mettre en place une loi liberticide ?

Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.