Nice : le projet de ligne 2 du tram risque-t-il de dérailler ?

(In Metro – 12.09.12)

Un large collectif, réunissant des personnalités de tous bords, se mobilise pour faire évoluer le projet.
Alors que le prolongement de la ligne 1 du tramway de Nice vers l’hôpital Pasteur se concrétise, avec la première soudure de rail prévue ce jeudi matin sur le pont René Coty, le projet de ligne 2 fait l’objet d’une large opposition.

Un collectif composé de personnalités de tous bords (le conseiller général PS Marc Concas, l’ex-maire de Nice aujourd’hui FN Jacques Peyrat, le conseiller général PCF Jacques Victor ou encore l’ex-conseiller municipal estrosiste passé dernièrement dans l’opposition Marouane Bouloudhnine) s’est formé avec l’objectif de faire reculer le maire de Nice.

« Des travaux à plus d’un milliard »
« Nous voulons une ligne 2 du tramway, mais nous rejetons l’option du souterrain entre Grosso et le port », résume Marc Concas. « La collectivité n’a pas les moyens de se payer ces travaux de tunnel qui vont à coup sûr faire monter la facture au-dessus du milliard d’euros, et qui risquent en outre de déstabiliser des immeubles. »

Même préoccupation pour Josiane Pastorel, ancienne conseillère municipale FN aujourd’hui présidente du Comité de défense du boulevard Victor Hugo : « On craint pour nos immeubles, et la consultation de la population qui a été organisée entre Noël et le jour de l’An est une plaisanterie ! »

Recours gracieux auprès du préfet
Début août, le « Collectif pour une autre ligne 2 du tramway » a donc envoyé un « recours gracieux » au préfet des Alpes-Maritimes, dans l’espoir qu’il revienne sur la déclaration d’utilité publique signée par son prédécesseur. Le cabinet du ministre de l’Intérieur lui a indiqué par courrier qu’il demandait au préfet « un examen approprié » de ce recours.

Si ce dernier y répond favorablement avant le 8 octobre, les travaux ne pourront débuter comme prévu dans les prochains mois (lire encadré) et la mairie sera contrainte de revoir sa copie. Dans le cas contraire, le Collectif prévoit déjà de déposer un recours devant le tribunal administratif. Dans un cas comme dans l’autre, la ligne 2 du tramway risque de ne pas voir de si tôt le bout du tunnel.

Les commentaires sont fermés.