N I C E (41)

NICE : LES CLEFS DE LA RUPTURE (6)

Pour façonner notre territoire pour les 20, 30 ans à venir, avoir une ville équilibrée, durable et centrée sur ses concitoyens, et faire de Nice, l’authentique, la fidèle mais aussi la renouvelée, il nous faut ouvrir de nouveaux chantiers, de nouvelles portes. Dont il nous faut les clefs.
Des clefs qui vont nous permettre de relever tous les défis, parce qu’elles sont des préalables. Comme autant de ruptures dans nos habitudes, de pensée et d’analyse.
Cinq clefs pour rompre avec l’endettement improductif, les difficultés de communication, le malaise ambiant, les vieilles gouvernances et les pensums traditionnels. Comme cinq préavis.
1ère rupture. La maîtrise des comptes et le retour à l’équilibre des finances publiques.
2ème rupture. Associer les citoyens à la chose publique, dans un véritable souci de co-construction, en toute indépendance.

3ème rupture. Redonner corps à nos quartiers et retrouver les repères de nos villages.

4ème rupture. Développer une stratégie économique intégrée pour que Nice relève les défis des industries du futur.

5ème rupture. Faire d’urgence le choix de la croissance verte et répondre aux enjeux humains et écologiques.

 

La dégradation de notre situation locale est malheureusement inquiétante. La hausse des dépenses publiques, le maintien des déficits et la diminution des marges de manœuvres financières. Le déclin de l’activité économique et les pertes d’emploi. La lourdeur de la pression fiscale et l’accroissement des coûts pour nos concitoyens. L’incapacité à satisfaire attentes et besoins de notre population.
    De simples accommodations ne suffiront pas à enrayer cette spirale infernale qui se dessine. Et notre ville risque de connaître des lendemains difficiles, avec leurs corollaires économiques et sociaux, environnementaux et comportementaux.

Il faut donc rompre.

C’est aux responsables politiques, et à tous les acteurs décideurs, de réinventer le nouveau paradigme niçois. Les nouvelles urbanités qui répondront à tous les enjeux humains et écologiques.
    De la rénovation et du désenclavement des quartiers, à la déconstruction et la reconquête d’espaces structurants, en passant par une construction, en haute qualité environnementale, de l’habitat, ainsi que la réalisation d’éco-quartiers.
    De la régénération de notre tissu économique, avec l’implantation de moyennes entreprises créatrices de nouveaux emplois, à l’organisation de nos acteurs locaux en réseaux globaux, nationaux et internationaux, en passant par une gouvernance renouvelée, dans la transparence et la concertation.

Construire une ville intelligente, et mettre le niçois au cœur de son développement. Parce que si le développement urbain est durable, il doit être, aussi, humain.

 

(à suivre)

 

Richard POGLIANO

Les commentaires sont fermés.