LE MOYEN AGE (37)

L’EMPIRE BYZANTIN

  • L’Empire byzantin ou Empire romain d’Orient est un empire qui a existé pendant plus d’un millénaire : de 395, à la mort de l’empereur Théodose Ier (l’Empire romain est alors partagé en deux parties entre les fils de Théodose : l’Empire romain d’Occident, qui disparaît en 476, et l’Empire romain d’Orient qui se maintient jusqu’en 1453 (prise de Constantinople par l’Empire ottoman).
  • Le mot « byzantin » vient de Byzance, ancien nom de la capitale de l’Empire, rebaptisée Constantinople en 330 et actuellement appelée Istanbul.
    L’Empire byzantin fut un empire chrétien, et plus précisément, avec le schisme de l’Église romaine de 1054 (séparation religieuse entre les chrétiens d’Orient et d’Occident), de confession orthodoxe (par opposition au catholicisme). Soumis à la pression de nombreux peuples extérieurs, les Perses Sassanides, les Bulgares, les Arabes, les Turcs Seldjoukides puis les Turcs Ottomans, sans compter les chrétiens d’Occident, l’Empire a eu une extension variable. Par deux fois, au VIe siècle avec Justinien et au XIe siècle avec Basile II, l’Empire atteint sa taille maximum. Pendant plusieurs siècles, il a possédé les Balkans, en Europe, sur lesquels il a exercé une grande influence.

  • En 324, l’empereur Constantin déplace le siège du gouvernement de Rome vers Byzance. Ce site est choisi pour défendre les frontières de l’Empire, menacées par les Goths et les Perses sassanides. De plus, la ville est entourée de provinces très riches. Des travaux gigantesques embellissent la ville, en grande partie grâce à la main d’œuvre fournie par des peuples germaniques, les Goths. Pour gagner du temps dans la décoration de la ville, on dépouille les villes existantes d’une partie de leurs ornements : statues, colonnes…
  • Pour peupler Byzance, Constantin reprend une politique sociale qui avait fait ses preuves à Rome, entre autres des distributions gratuites de nourriture par le service de l’Annone. Des affranchissements d’esclaves attirèrent de nouvelles populations, tandis que l’attribution de palais devait y fixer des Romains de haut rang. La ville échappe au droit particulier des villes de province et reçoit le droit italique, beaucoup plus favorable par les exemptions d’impôts.
    En 395, à la suite du partage de l’Empire romain, Constantinople devient la capitale de l’Empire romain d’Orient. En 476, après la prise de Rome par les peuples germaniques et la disparition de l’Empire romain d’Occident, Constantinople reste la seule capitale du monde romain.
    Au cours des siècles, la ville connaît une multitude de sièges et invasions, dont la prise de Constantinople par les croisés, en 1204, lors de la Quatrième croisade.
    En mai 1453, les Turcs assiègent la ville et réussissent à s’en emparer. C’est la chute de Constantinople.

    (à suivre)

    Richard POGLIANO

    Les commentaires sont fermés.