LA MONDIALISATION SOCIALISTE

Le groupe américain XPO Logistic vient de racheter le transporteur français Dentressangle, leader européen des transports et de la logistique, pour quelques 3 milliards d’euros.

Pourtant XPO Logistic est quatre fois plus petit que Dentressangle en termes de nombre de salariés, et un chiffre d’affaires et des résultats deux fois moindres.

Certes, pour les actionnaires de Dentressangle l’opération est intéressante, avec une plus-value de près de 40%, tout particulièrement pour l’actionnaire principal Norbert Dentressangle qui détient 67% du capital.

Mais pour les 43 000 salariés du groupe français ?

Quand on connaît le sort qui a été réservé au transporteur MoryGlobal…
Et celui du constructeur de poids lourds Renault Trucks, filiale du groupe Volvo en France…
Pour rester dans ce seul secteur d’activité, et pour ne prendre que deux exemples récents…

Une nouvelle liquidation se profile à l’horizon de cette politique économique de démantèlement choisie par le gouvernement socialiste.

Lorsque le ministre du Travail, François Rebsamen, déclare qu’ « il faut se féliciter que, derrière le rachat, il puisse y avoir une annonce d’un maintien de l’ensemble des emplois pour 18 mois », on peut lui poser la question : et après ?

Car après ces 18 mois, XPO Logistic sera totalement libre de tout engagement.

Et nous savons que tous les groupes français, et européens, qui ont été vendus à des sociétés étrangères, particulièrement américaines, mais aussi chinoises ou qataris, ont été démantelés, restructurés dit-on…
Et qu’à chaque fois, cela se traduit non seulement par la suppression de milliers d’emplois, mais également par la disparition d’un pan complet de notre économie.

Lorsque l’on est incapable de proposer une stratégie d’ensemble pour l’avenir de notre économie française, et au-delà européenne,

Lorsque l’on est incapable de définir les grands axes de réformes à long terme pour notre organisation sociale, et ses grands équilibres,

Lorsqu’on est incapable de proposer à notre société un véritable modèle de développement, et donc des chemins de l’espoir,

Alors, il ne faut pas s’étonner que la mondialisation joue contre la France, et que les choix du gouvernement socialiste n’entraînent que délocalisations, destruction d’emplois, précarisation de la société, désespérance.

L’Etat aujourd’hui est impuissant, parce qu’il est incapable !
Richard POGLIANO, Président du Cercle de Nice

Les commentaires sont fermés.