LA FOLIE DES TAUX D’INTERETS NEGATIFS

Pour donner un nouveau souffle à la croissance, les banques centrales se lancent dans la « terra incognita » des taux d’intérêt négatifs (*).

La Banque Centrale Européenne a fait ce choix pour que les ménages européens, et tout particulièrement les allemands, diminuent leurs épargnes et augmente leur consommation !
Car avec des taux d’intérêt négatifs, plutôt que de voir leurs épargnes fondre comme neige au soleil, les particuliers s’empresseraient de dépenser leur argent ! !
Et donc, relanceraient la croissance par la demande ! ! !
Quelle folie…

Certes, cette nouvelle donne des taux d’intérêts négatifs permet pour les Etats de diminuer le coût de la dépense publique : emprunter ne coûte plus rien.

Mais, d’un autre côté, les rendements pour les établissements financiers deviennent… négatifs.
Ainsi, de nombreuses banques voient leur business model » mis en cause, car emprunter à court terme pour prêter à long terme ne leur rapporte presque plus rien.

A moins que…

La Raiffeisenbank, de Gmund am Tegernsee, une banque coopérative allemande, a été le premier établissement financier à répercuter un taux d’intérêt négatif sur les dépôts de ses clients supérieurs à 100 000 euros…
C’est maintenant aux clients de payer des intérêts à leur banque pour pouvoir déposer leur argent…

Ou alors…

Le réassureur allemand Munich Re a admis qu’il songeait sérieusement à stocker du cash dans des coffres-forts, car au moins le temps n’érode pas la valeur des billets de banque…
C’est ainsi qu’avec des billets de 200 euros (la coupure de 500 euros étant vouée à disparaître) on peut stocker 2,4 millions de dollars dans un simple attaché-case…

Quelle folie…

Avec tout cela, les taux des ménages allemands n’ont pas diminué, bien au contraire.
Tout comme en Suède, au Danemark ou au Japon, où la même politique a été menée, les ménages, par précaution, épargne d’avantage.

C’est bien folie que cette politique des taux d’intérêt négatifs, une folie schizophrénique…

 

Richard POGLIANO

(*) LePoint-2294-25082016-CL.L-47

Les commentaires sont fermés.