LA CHUTE DE ROME (*) (2)

UNE UNITE COMPOSEE DE DEUX EMPIRES

C’est au V° siècle qu’eut lieu la chute du plus grand empire du monde. Et je l’ai écrit précédemment, 395 est une date charnière dans l’histoire de l’Empire Romain.

Le dernier empereur qui ait régné sur l’ensemble de cet empire, Théodose Ier, meurt le 17 janvier 395. C’est le début de la ʺchute de Romeʺ qui se terminera avec l’avènement de l’empereur byzantin Justinien en 527.

A la mort de Théodose le Grand, en 395, l’empire est partagé en deux, une partie pour chacun de ses deux fils.
La partie orientale, hellénophone, allait de la Macédoine aux bords orientaux de la Méditerranée. Elle fut attribuée au jeune Arcadius, qui n’avait que 17 ans. En réalité l’empire d’orient était géré par Rufin, le préfet du prétoire.
La partie occidentale, latinophone, allait de la Pannonie à la Bretagne sur l’océan Atlantique. Honorius, à qui elle fut attribuée, n’avait que 10 ans et c’est le général Stilicon qui exerçait véritablement le pouvoir.

A compter de ce moment là, même si l’unité semblait être préservée, dans la réalité deux empires allaient cohabiter. Et même si un ʺregistre des fonctionsʺ, la Notitia Dignitatum, décrit dans le détail l’organisation du nouvel empire, avec les charges des dignitaires et des fonctionnaires, en deux volets distincts pour la partie orientale et la partie occidentale, l’unité administrative, puis militaire, va petit à petit se défaire. El l’hostilité des uns envers les autres, notamment celle d’Arcadius vis-à-vis de Stilicon, ira jusqu’à séparer définitivement les deux empires.

Certes, les textes continueront d’exalter le passé glorieux d’un Empire Romain unifié, mais cette séparation, et la multiplication des problèmes économiques et sociaux auxquels les deux empires vont être confrontés, marquera le début de la chute de Rome.

D’autant que la Ville Eternelle n’était plus la capitale de l’empire, depuis plusieurs années.
A partir de 286, pour des raisons stratégiques, les empereurs résidèrent à Milan et, après le partage, la capitale de l’empire d’occident devint Ravenne, en 402. Pour la partie orientale, Constantinople, fondée en 324 par l’empereur Constantin, va devenir le centre du pouvoir romain et connaître un formidable essor dans la première moitié du V° siècle.

Le décor est planté, les trois coups peuvent être frappés…
La chute de l’Empire Romain commence. Une chute politique et militaire, sur une période de soixante-quinze ans, de 400 à 476, voire 500. Une chute longue, faite de guerres civiles, d’invasions barbares, d’occupations, de destructions et, pour finir, de la fin d’une civilisation.


(à suivre)

(*) In ʺL’Histoireʺ – M01842-416-1015

Les commentaires sont fermés.