F R A T E R N I T E

Je rêve d’un ailleurs où l’homme voit son frère

Dans tout homme d’ici ou d’une autre couleur

Je rêve d’un ailleurs où les Fils de la Terre

Ne croiseraient jamais leur ombre dans la peur 

 

Je rêve d’un ailleurs où les élans du cœur

Entraîneraient toujours les hommes à s’entraider

Je rêve d’un ailleurs éloigné du malheur

Où brille le soleil de la Fraternité

 

Je rêve d’un ailleurs qui éradiquerait

La misère et l’exil des lois de la Cité

Je rêve d’un ailleurs où la Fraternité

Serait le trait d’union de notre société

 

Je rêve d’un ailleurs où le pain de la Terre

Serait également aux humains partagé

Je rêve d’un ailleurs où nous serions tous frères

Où seraient dispensés l’espoir et l’amitié

 

Je rêve d’un ailleurs où la Fraternité

Serait la loi de tous et par tous adoptée

Je rêve d’un ailleurs où se rassembleraient

Tous ceux qui ont rêvé de son éternité

 

Je rêve d’un ailleurs sous des cieux moins austères

Qui n’exclurait jamais un fils de la Cité

Où l’homme ne voudrait se battre avec son frère

Pas plus qu’il ne viendrait à vouloir l’écraser

 

Je rêve d’un ailleurs qui exclurait la haine

Et mettrait l’injustice au ban de la Cité

Je rêve d’un ailleurs sans concurrence vaine

Avec des mains tendues servant l’humanité

 

Des Lumières naquit pour nous cette utopie

Principe recueilli au front de nos cités

Qui rêva pour un temps d’un monde d’harmonie

Principe universel dans nos droits déclaré

 

Je rêve d’un ailleurs pour que cette utopie

Cimente les actions dans notre société

Et dissipe à jamais des hommes la folie

Car seuls les rêves fous guident l’humanité

 

Cet ailleurs c’est ici et pour demain peut-être

Qu’ensemble tous unis nous le célèbrerons

C’est la Fraternité qui réunit les êtres

Avec elle demain nous nous rassemblerons

 

M. L. THOMAS – 22 août 2009

Les commentaires sont fermés.