« DU KARAOKE D’ESTRADE » A « LA JUPE POUR TOUS »…

Il y a ceux qui chantent La Marseillaise parce qu’elle est notre hymne national, un signe d’adhésion et de reconnaissance. Un chant guerrier certes, celui de 1789, une époque violente. Mais un chant révolutionnaire, républicain sans être xénophobe, national sans être nationaliste. Un symbole de notre République, comme le drapeau français, Marianne ou le défilé du 14 juillet.

Et puis, il y a ceux qui ne la chantent pas. Ou pire, qui la siffle et injurie la France. La Ministre de la Justice, Christiane Taubira, elle, ne la chante pas et l’assimile à « un karaoké d’estrade » ! Sans commentaire…
C’est pourtant un socialiste, Jean-Pierre Chevènement, alors Ministre de l’Education Nationale, qui l’avait réintroduite à l’école. Il voulait faire montre de républicanisme. A l’inverse, la désinvolture du Ministre de la Justice marque la volonté de mettre fin aux valeurs de la République Française.

Dans le même temps, six jours après, les élèves de vingt-sept lycées du rectorat de Nantes étaient appelés à porter une jupe pour lutter contre toute discrimination ! Et pour lancer cette opération un document était diffusé, portant le sceau de Ministère de l’Education Nationale, avec le logo « Ce que soulève la Jupe ».

Le Ministre de l’Education Nationale, le socialiste Benoît Hamon, non seulement cautionne cette opération, mais cherche à étendre sur le territoire national les «ABCD de l’égalité », c’est-à-dire mettre en place la théorie du genre (cf. ma newsletter du 10.02.14), et donc l’inscrire dans notre droit. C’est le début du totalitarisme égalitariste qui veut annihiler la personnalité de chacun au profit d’une indifférenciation commune.

Ce n’est pas ça la France.
Ce n’est pas ça la République.
La France, la République Française est notre maison commune, ce lieu où nous pouvons échanger, débattre et construire. Ce lieu qui ne gomme pas les différences que nous pouvons avoir, qui ne détruit pas ce que nous sommes.
La France, la République Française n’assigne pas le citoyen à résidence identitaire !


Richard POGLIANO – Président du Cercle de Nice

 

Les commentaires sont fermés.