A propos de Nice : un nouveau commentaire

La conclusion du livre qui s’inspire d’Henri Lacordaire :  » il y a le présent où sont nos devoirs » est remarquable de justesse pour tout citoyen qui aspire vivre dans un cadre dont les fondements sont droiture, esprit d’entreprise et de générosité, car ces deux esprits ne sont pas contradictoires, et si indignation il peut y avoir, une indignation positive et constructive. Pour cette raison, je recommande la lecture du livre de Richard Pogliano, car c’est un homme tenace dans sa quête pour un développement harmonieux de la ville de Nice, afin de permettre aux habitants de Nice de se dépasser, un peu à l’image des Tenace, les 2 héros Niçois de : SOYEZ TENACE! Vaincre l’injustice.
Certes, vous pouvez rétorquer qu’il y a une forme de naïveté dans mes propos, mais sans la naïveté de Gandhi, Camus, De Gaulle, cette » parole libre qui paraît critique et séditieuse  » pour les tenants des intérêts très particuliers et des pensées totalitaires, n’oubliez pas que la démocratie et la liberté d’expression est le plus beau rempart de la pensée libre afin de permettre à chaque personne quelle que soit sa race, sa religion ou ses idées politiques de vivre et de s’épanouir pleinement à Nice, comme dans tous les autres endroits de la France.

Vous pouvez lire tous les commentaires de cet article ici :
http://ficanas.blog.lemonde.fr/2013/05/15/toute-la-verite-sur-nice/#comments

Les commentaires sont fermés.